Au revoir Monsieur Gray

26373153290_759f29867c_z.jpg

C’est étrange comme on croit nos héros immortels… même adulte. M’enfin, jusqu’à ce matin lorsque j’ai apprit la nouvelle concernant le départ de Martin Gray. Je suis tellement triste. J’ai le sentiment, qu’une lumière s’est éteinte…

Vous imaginer, il a survécu à d’horribles épreuves, il en vue et fait des choses extraordinaire dans sa vie. Il en a touché des cœurs, en a inspirés des milliers… Quel homme fort, persévérant et résiliant… quel courage, quel cœur il avait… Il s’est éteint à 93 ans, presque 94 (l’âge qu’il aurait eu mercredi le 27 avril 2016), tout un combattant.

Ses mots, ont toujours résonné en moi, comme un père qui conseil son enfant, sa passion m’émouvait à en verser des larmes. Combien de fois j’ai refermé « Le forces de la vie », « Au nom de tous les miens » ou « Le livre de la vie » car j’avais les lunettes embuées par les larmes??

Il disait:

« Être fidèle à ceux qui sont morts ce n’est pas s’enfermer dans sa douleur. Il faut continuer de creuser son sillon: droit et profond. Comme ils l.auraient fait eux-mêmes. Comme on l’aurait fait avec eux. Pour eux. 

Être fidèle à ceux qui sont morts c’est vivre comme ils auraient vécu. Et les faire vivre en nous. Et transmettre leur visage, leur voix, leur message aux autres. A un fis, à un frère, ou à des inconnus, aux autres quels qu’ils soient. Et la vie tronquée des disparus alors germera sans fin. »

J’ai créé le blogue « Forces de la vie/sur les traces de Martin Gray » car je voulais partager ses mots, je voulais aussi mélanger les miens aux siens… mais au final, je trouvais que sa voix était suffisante. Que dire de plus? Et il le dit si bien. Il dit tout si bien, décris tout si bien… je le ressens dans tout mon être. Je suis si privilégiée d’avoir la chance de connaitre son histoire… si reconnaissante de son aide si précieuse qu’il m’a apporté aux travers les pages de ses bouquins, lorsque personne n’était là pour moi.

Il est parti, mais ses oeuvres restent. Continuons d’admirer cet homme, de partager son vécu, sa force. Il restera, pour moi, l’homme le plus incroyable et un exemple à suivre.

Au revoir Martin Gray, au revoir…

-Jane

Nick Carter

Récemment, j’ai lu le livre « Facing the Music And Living To Talk About It » écrit par Nick Carter, un des membres du célèbre boy band des années 1990, les Backstreet Boys.

Il y raconte comment il a grandit avec une famille dysfonctionnel, ses problèmes de drogues et d’alcohol, la mort de sa sœur, etc. d’une façon simple et authentique. On le sent motivé à partager son vécu, les solutions qu’il a trouvé pour devenir un meilleur être humain… et surtout, on sent qu’il aimerait éviter le pire aux gens.

C’est fou comme nos vécus en tant qu’être humain peut varier… mais combien, au final les blessures peuvent se ressembler. J’étais étonnée de pouvoir m’identifier à lui. Je veux dire… Nick Carter, j’ai « grandit » avec lui… tsé.

Je me vois dans le fait qu’il est tout apprit en lisant des bouquins et en suivant une thérapie, en se réfugiant dans une petite ville, en croyant ne pas mériter le succès, en ayant beaucoup de colère contre ses parents, ses relations tumultueuses avec son frère et ses soeurs… etc.

Je me reconnaissais fortement dans son cheminement. Je me voyais dans sa motivation à être meilleur…

C’est un livre qui se lit facilement, même en anglais et je crois que si vous avez été fan des BSB, que vous lisez l’anglais et que vous avez envie de voir le cheminement d’un homme qui lutte contre la dépression… ça vaut la peine.

 

-Jane

 

Futur mari?

DSCN0031.jpg

J’ai le cœur enfermé et les pieds enchaînés.

Ma tête veux aimer mais mon cœur me rappel sans cesse qu’il a déjà beaucoup souffert. Il ne veut pas que je l’oublie. Pour se protéger, il me fait miroiter l’impossible. L’aimer, même. Et je m’y laisse prendre, parce que c’est ce que je sais de mieux.

J’ai les pieds enchaînés. Je fais pourtant de petits pas mais j’arrive trop souvent au bout de ma chaîne, rapidement. Et mon cœur s’en satisfait. Il nargue mes efforts.

Je me pose des questions, je me parle, je me convainc qu’il ne faut pas, qu’il n’est pas le bon… Mais si je vois, dans ses yeux ma vie, si je vois dans ses mains larges et robustes, les miennes? Et à son cou, mes lèvres… Si mon cœur palpites, s’affole et oublie la raison, là, enfermé dans sa cage…? Si les paroles de mille chansons me font penser à lui, si la musique me fait voir la perfection… et des nuits où les draps vide de mon lit me fait penser qu’il n’est pas là,  où mon esprit reste éveillé ou que mon sommeil déborde de rêves de lui et que tout cela me rends véritablement triste… que son sourire résonne et que ses yeux m’échauffe dans mon corps en entier??

Si sa créativité, sa passion, son acharnement et sa persévérance m’inspire. Son intellect et sa spiritualité m’atteint en plein cœur. Son charme, son humilité, sa gentillesse, son humour… il n’y a rien de se que je connais de lui, que je n’aime pas.

Si, de ma vie, je n’ai jamais cru au mariage mais qu’en le voyant je sais que j’y crois maintenant?? Si j’ai envie d’être meilleure? Si je me sens meilleure à cause de lui? À cause de nous? Si, parce qu’il m’aime et qu’il croit en moi, comme moi je crois en lui, je fais de ma vie, ce que j’en rêve?

Si les mauvais jours sont soudains moins durs,les gens sont plus beaux et le ciel est plus bleu… s’il aime mon fils comme si c’était le sien? Qu’il s’implique comme un père le ferait? Si nos intérêts et nos projets sont en commun et qu’on se complète? Qu’on est une famille?

Alors qui de mon cœur ou de ma tête dois-je écouter? Je ne sais même plus ce que je dis, ce que je fais.. qu’est-ce qui a du sens et qu’est-ce qui en a pas? Quoi risquer et quoi protéger?

Comment vais-je savoir tout ça? Vivre tout ça? si je n’arrive tout simplement pas à me libérer??

Pourquoi j’ai autant peur?

-Jane

PS la photo de mon fils qui regarde les Canadiens n’a rien à voir mais c’est un des highlights du mois de mars.

Montagnes

Ça fait longtemps que je n’ai pas publié. Souvent, j’y pense ou j’écris mais ne publie pas.

En fin de semaine, nous sommes allé monter des montagnes. Le mont St-Grégoire samedi et le mont St-Hilaire dimanche. Mon fils a adoré cette activité. Je crois même qu’il a préféré les montagnes à voir ses idoles jouer sur la glace! Ce qui m’a un peu surpris à vrai dire… Peut-être parce que PK Subban n’était pas là?

Bref, c’est ce qui nous a marqué le plus au final. Les montagnes, leurs défis et leurs vues spectaculaires!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai aimé me surpasser mais j’adoré voir mon fils se surpasser, le voir sourire de fierté et d’admiration. J’ai aimé constaté son amour pour la planète alors qu’il ramassait les déchets que l’on trouvait ici et là. La curiosité qu’il avait en regardant le monde du sommet et qui nous entoure.

La deuxième montagne fut plus difficile mais l’appât du sommet (et du popcorn) l’on grandement motivé. En haut, mon fils m’a posé cette question « Maman, pourquoi tout le monde est tranquille? » J’ai souris et je lui ai dit que le paysage aspirait au calme. Il était bien d’accord mon petit mec.

Avez-vous déjà monté une montagne avec vos enfants??

-Jane

2016

IMG_9402

Je sais qu’il manque un peu de blanc en ce moment dans le sud du Québec mais c’est bientôt la fin de 2015. ENFIN!

Une des joies de travailler avec une clientèle diversifiée, c’est qu’on parle à toute sorte de gens… j’ai donc un client surexcité qui a prédit que le monde entier allait faire faillite en 2016. Mais selon l’horoscope chinois, nous entrerons bientôt dans l’année du Singe. Une année dynamique, spirituelle, optimiste, et bien plus.

Je n’accorde pas trop d’importance à l’horoscope chinois mais j’avoue que cette prédiction me rejoins beaucoup.

J’ai envie de bouger, d’explorer, de reprendre en main de vieux projets et de vieilles résolutions.

2015 a été difficile mais m’a beaucoup apprit.  Alors que « Let it go! » nous casse les oreilles depuis deux ans (?)  ces trois petits mots résume parfaitement ce que 2015 m’a apprise.

J’espère de tout mon cœur que 2016 vous apporteras un vent de fraîcheur, de l’espoir, pleins de petits et grands bonheurs!!! Merci d’être là et de laisser votre trace à votre façon, ça compte beaucoup pour moi!

ET VOUS, QU’EST-CE 2015 VOUS A APPORTÉ? ET QU’ATTENDEZ VOUS DE 2016??

-Jane