Ressentiment

Récemment j’ai sortie de nos vies, à moi et mon fils, des gens qui nous avaient fait beaucoup de mal. J’en suis très contente car depuis tout vas beaucoup mieux.

La paix, quoi.

Mais depuis quelques temps, le ressentiment ressorts. Je sais que c’est inutile et même futile car ils ont toujours été de très bon acteurs pour jouer la comédie, comme quoi leurs vies étaient toujours rose… que rien n’était jamais arrivés, que rien ne les affectent. Alors, ce que j’entends sur eux n’a aucune valeurs précise car c’est camouflé sous des énormes carapaces c’est personnes là… à moins qu’ils ne soient réellement pourrit à 100%… !?

Mais voilà, c’est temps ci, c’est plus fort que moi.

Pourquoi, je « souffre » de les voir « heureux » alors que j’en bave encore pour m’en sortir… nous sortir de là. J’ai peut-être envie de savoir qu’ils regrettent puisqu’ils n’ont jamais rien laissé paraitre de tel.

J’ai pas envie de me faire valider par eux… j’ai juste envie qu’on me dise que c’est normal après tout.

Sauf, qu’en fait, je suis un peu déboussolé de pourquoi j’ai du ressentiment, peut-être que c’est mes hormones de femmes qui embarque car honnêtement j’aurais beau retourner tout ça dans tous les sens… et ça n’a aucun sens…ENTK

Je sais aussi qu’en ce moment je suis dans un phase transitionnelle. Je rebâtis mon réseau et on m’avait fortement avertie que c’était une période d’ajustation difficile. Je sais aussi que mon bonheur ne se construiras pas sur le malheur des autres… mais parfois ça défoule.

Parfois, quand je parle à ma sœur de comment je me sens j’ai l’impression qu’elle prends tous beaucoup trop lourdement. Comme si, tout cela affectais ma vie de tous les jours. Non ce n’est qu’une émotion qui me rends visite de temps en temps et reste le temps de prendre un bon cappuccino… Ça me fruste quand elle le prends comme ça. ENTK quand elle donne l’impression qu’elle le prends comme ça. Elle va même à m’accuser de tenir à mon opinion et d’être insistante… non mais il parait que la pomme n’est pas tombé loin de l’arbre puisqu’on est pareille il me semble! Du moins, là dessus. Et puis après c’est moi encore qui doit s’excuser. C’est moi qui à tout mal interprété. C’est encore moi qui doit changer. Je sais qu’elle m’aime et y’as beaucoup de choses qui, grâce à elle, j’ai pu prendre mon envol mais qu’après coup elle me coupe les ailes, d’une certaine façon.

Je déteste m’obstiner avec elle mais en même je veux tellement qu’elle me comprenne et tellement la comprendre… des fois ça n’en finit plus.

C’est dur de voir que les gens à qui on tient le plus ne peuvent répondre à des besoins comme ceux là car je me retrouve sans autres réconfort si ce n’est que les petits bras dodues de mon garçon de quatre ans…

Hey bordel, j’ai hâte que cette phase de ressentiment laisse place à autre chose….

-Jane

3 réflexions sur “Ressentiment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s